En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour conserver vos infos de connexion, vous fournir un accès sécurisé, optimiser votre expérience et vos partages. En savoir plus.

OK
Envie de voir la suite ?

Les déserteurs de la Wehrmacht

Sous le régime hitlérien, 30.000 soldats de la Wehrmacht furent condamnés à mort pour avoir été objecteurs, réfractaires ou déserteurs. 20.000 furent éxécutés et 4.000 sont revenus des bataillons disciplinaires du Front de l'Est. Stigmatisés par un casier judiciaire et considérés jusque dans les années 80 comme "traîtres", leur histoire est aussi celle de l'Allemagne d'après-guerre et de sa confrontation au passé.

Partager